Afrique du Sud

Create: lun 04/07/2022 - 13:58
Author: timothy
Afrique du Sud

Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'électricité de la Namibie est principalement  produite par l'hydroélectricité, qui représente 93% de l'électricité totale produite. Les autres sources  comprennent les énergies thermiques fossiles et les énergies solaire et éolienne, à des taux respectifs  de 4 % et 3 %. La Namibie possède l'une des plus grandes ressources d'uranium non seulement en  Afrique mais aussi dans le monde. Récemment, le gouvernement a manifesté son désir d'ajouter l'énergie nucléaire à son bouquet énergétique afin de rejoindre des pays comme l'Afrique du Sud. 

Les ressources de production de biomasse sont faibles en raison du désert du Kalahari qui recouvre  de vastes zones de la Namibie. L'utilisation de la biomasse dans le pays se limite généralement à  l'usage traditionnel des ménages ruraux. Le pays ne dispose d'aucune source naturelle de pétrole, de  charbon ou de gaz naturel. Il n'y a pas de raffinerie de pétrole et, par conséquent, tous les produits  pétroliers raffinés sont importés, ce qui représente 1 514 ktep. 

 

Population (2019)
58.56
GDP (2019)
428.85
GDP/capita (2019)
6.00
Energy Consumption/Pop. (2018)
95.94
Total Final Consumption (2019)
64.40
Total Primary Energy Supply (2019)
132.43
Map
African countries

Sao Tomé et Principe


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'approvisionnement total en énergie primaire était de 170 ktep.La biomasse (bois de chauffage et charbon de bois) est largement utilisée pour la cuisine.Il n'y a pas de raffinerie de pétrole. Par conséquent, tous les produits pétroliers, y compris le carburant pour avion, l'essence et le kérosène, doivent être importés.Le carburant provient principalement d'un fournisseur angolais qui détient un monopole effectif. Il n'existe pas de sources indigènes de pétrole, de charbon, de gaz naturel ou d'hydroélectricité. La part de la consommation d'électricité était de 77% pour les ménages, 23% pour le commerce et le secteur public.

Population (2019)

0.22 M

Congo


Le bois reste un combustible dominant, surtout dans les zones rurales.Cependant, étant donné que l'utilisation de la biomasse/bois énergie est actuellement en pleine expansion, le taux de déforestation augmente de manière non durable, et bientôt les forêts du Congo ne seront plus en mesure de soutenir la demande.La variation des saisons et le changement climatique pourraient également entraîner des conséquences sur la production d'énergie électrique.Les dernières estimations de 2018 indiquent que plus de 70 % de la consommation d'énergie primaire du Congo provenait de la biomasse traditionnelle et des déchets (généralement constitués de bois, de charbon de bois, de fumier et de résidus de culture).Cette part élevée représente l'utilisation de la biomasse et des déchets pour répondre aux besoins de chauffage et de cuisson hors réseau, principalement dans les zones rurales. En 2018, l'approvisionnement total en énergie primaire du pays était de 2817ktep.Il s'appuie principalement sur les combustibles fossiles pour fournir de l'énergie, bien qu'il existe une forte proportion d'énergie hydroélectrique non exploitée. Le secteur énergétique reste dominé par l'activité pétrolière.

Selon les estimations du Oil and Gas Journal (OGJ), le Congo contenait 3,2 trillions de pieds cubes (Tcf) de réserves prouvées de gaz naturel en janvier 2006.Ces réserves constituent le quatrième gisement d'Afrique subsaharienne, après le Nigeria, le Mozambique et le Cameroun.Un potentiel important d'énergie de biomasse existe dans le pays, notamment sous la forme de la production d'huile de palme pour le biodiesel.Quelque 12 millions d'acres de terre ont été identifiés comme ayant le potentiel de soutenir une certaine forme de biomasse ligneuse à des fins énergétiques.

Population (2019)

5.380 M

Gabon


Le Gabon est le pays d'Afrique centrale où le taux d'électrification est le plus élevé.Selon l'indicateur d'efficacité énergétique AFREC 2019 pour le secteur résidentiel, plus de 90% de la population gabonaise a accès à l'électricité.Cependant, la majeure partie de la population rurale du Gabon dépend de la biomasse et des déchets traditionnels (généralement du bois, du charbon de bois, du fumier et des résidus de culture) pour répondre aux besoins de cuisson et de chauffage des ménages. Le pays est un exportateur net de pétrole brut et de produits pétroliers, ce qui le place au septième rang en Afrique.Le bilan énergétique 2020 de l’AFREC montre que le Gabon a produit 9 008 ktep de pétrole brut et a exporté environ 90% de cette production.L'approvisionnement total en énergie primaire en 2018 était de 6 220 ktep.  Les parts de combustibles de la TFC au Gabon sont la biomasse 84%, le pétrole et les produits pétroliers 12%, et l'électricité 4%.

Le Gabon est un pays fortement boisé, et la biomasse constitue toujours la majorité de l'approvisionnement total en énergie primaire du pays. Le gouvernement gabonais fait partie du Centre international pour la séquestration du carbone et l'énergie de la biomasse, une plateforme qui fournit des informations sur la R&D, les aspects financiers et économiques et les meilleures pratiques en matière de production d'énergie à partir de la biomasse.

Population (2019)

2.17 M

Guinée Équatoriale


La Guinée équatoriale est le neuvième producteur de pétrole brut en Afrique, après le Ghana en 2018.Les investissements étrangers, principalement par des sociétés américaines, ont afflué dans le secteur pétrolier du pays ces dernières années.Le champ de Zafiro est le plus grand producteur de pétrole de la Guinée équatoriale, avec une production qui est passée de 7 000 bbl/d en 1996 à environ 280 000 bbl/d en 2004.Ceiba, le deuxième grand champ pétrolier de la Guinée équatoriale, contiendrait 300 millions de barils de pétrole.Les réserves d'Alba (troisième champ important de la Guinée équatoriale) sont estimées à près d'un milliard de bep.Les réserves de gaz naturel sont situées au large, près de l'île de Bioko, dans les champs d'Alba et de Zafiro.La production de gaz naturel et de condensats a connu une expansion rapide au cours des cinq années qui ont suivi les investissements dans le champ gazier d'Alba. Le champ contient 1,3 trillion de pieds cubes (Tcf) de réserves prouvées, avec des réserves probables estimées à 4,4 Tcf.

Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'approvisionnement total en énergie primaire était de 2 286 ktep.

Biomasse : Avec un potentiel de biomasse estimé à 400 tonnes/ha ou plus, la Guinée équatoriale dispose d'une vaste couverture de biomasse. Le potentiel de bioénergie associé à la capture et au stockage du carbone a été reconnu.

Population (2019)

1.36 M

République Démocratique du Congo


La République Démocratique du Congo est bien dotée en superficie forestière et les stocks de carbone dans la biomasse forestière représentent le deuxième plus grand volume du monde tropical.Il n'y a pas de raffinerie de pétrole dans le pays et, par conséquent, tous les produits raffinés, y compris le carburéacteur et l'essence, doivent être importés. L'approvisionnement total en énergie primaire en 2018 était de 30 212ktep.Le pays produit une quantité modeste de charbon. Les ressources hydroélectriques sont abondantes et les principales sources d'hydroélectricité sont les 2 barrages d'Inga, à 140 miles au sud-ouest de Kinshasa.Malgré un potentiel de production d'énergie hydroélectrique estimé à 40 000-45 000 MW par an. La superficie du pays nécessiterait des milliers de kilomètres de lignes électriques pour atteindre les utilisateurs, de sorte que le taux d'électrification est légèrement inférieur à 20 %.

Population (2019)

86.79 M

Tchad


Au Tchad, moins de 10% seulement de la population a accès à l'électricité.Cela va de pair avec un faible taux d'accès aux services de base tels que l'eau potable, l'assainissement de base et les routes pavées. Pendant ce temps, le pétrole brut est devenu la principale source de revenus d'exportation du pays.

Le coût exorbitant et la rareté de l'électricité constituent un obstacle majeur au développement économique du Tchad.L'approvisionnement total en énergie primaire en 2018 était de 4 375 ktep. La problématique énergétique est au cœur des enjeux environnementaux.Le bois et le charbon de bois fournissent 83 % de l'énergie consommée au Tchad, et la consommation de GPL est en hausse.Cependant, seul un faible pourcentage de la population utilise ce type d'énergie. Il existe actuellement une activité de raffinage de pétrole au Tchad et a produit en 2018 683 ktep.

La majeure partie de la consommation est couverte par la biomasse. Biomasse : Les résidus agricoles sont abondants dans la région et très précieux pour la production d'énergie. En tant que pays producteur de sucre, le Tchad dispose de grandes quantités de bagasse disponibles pour la production d'énergie par cogénération, en tant que surplus des besoins internes des sucreries.La biomasse est la principale source d'énergie pour la majorité de la population rurale du pays. Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que la consommation finale totale (CFT) est dominée par les biocarburants et les déchets et représente 83%, suivis par les produits pétroliers et l'électricité, respectivement 16% et 1%.

Population (2019)

15.95 M

Cameroun


Le taux d'électrification du Cameroun est supérieur à 60% alors que la consommation reste faible.Bien que le Cameroun soit un pays producteur de pétrole, la part des produits pétroliers importés pour la consommation nationale a considérablement augmenté entre 1990 et 2018, les importations dépassant la barre des 56% en 2000, avant de redescendre en 2003.Le bilan énergétique du Cameroun montre une nette prédominance des sources d'énergie renouvelables (ER), notamment la biomasse.Malgré les nets progrès réalisés en matière de formes d'énergie commerciales entre 1990 et 2002, la biomasse reste la source de combustible prédominante (69 % en 2018), la cuisine et les autres utilisations résidentielles représentant 96 %.L'approvisionnement total en énergie primaire en 2018 était de 10 924 ktep.Le Cameroun possède également le troisième plus grand potentiel de biomasse en Afrique sub-saharienne.L'utilisation non durable de cette ressource a entraîné une importante déforestation dans tout le pays.Les principales utilisations de la biomasse dans le pays sont le chauffage et l'éclairage pour la majorité de la population rurale.L'utilisation de l'huile de palme pour le biodiesel est également une perspective viable pour le pays.

Population (2019)

25.88 M

Algérie


L'Algérie est un pays situé sur la côte méditerranéenne, au nord de l'Afrique. Le pays a une superficie totale de 2.381.740 km² (919.594 mi²) et un littoral total de 998 km (620.1 mi). Cette superficie représente environ 342% de la superficie du Texas. L'Algérie est ainsi le plus grand pays d'Afrique et le dixième plus grand pays du monde. Une part considérable des habitants (74%) appartient à la population urbaine.

Population (2019)

43.9 M

Ouganda


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'approvisionnement total en énergie  primaire était de 14 886 ktep. Les formes d'énergie de faible qualité, notamment les  combustibles traditionnels issus de la biomasse, représentent plus de 86 % de la  consommation totale d'énergie. La biomasse a été principalement consommée dans le 

secteur des ménages (71%), suivi par l'industrie (20%) et le commerce et le secteur  public (9%). L'électricité produite a été principalement utilisée dans le secteur de  l'industrie (66%), les ménages (22%) et le commerce et le secteur public (12%). 

D'autres sources d'énergie renouvelables contribuent également au bilan énergétique  national. L'électricité est principalement produite à partir de l'hydroélectricité et une  quantité significative est également produite à partir de combustibles thermiques  fossiles, de biocarburants et de déchets. L'Ouganda importe tous ses produits pétroliers  (1 942 ktep), aucune production n'ayant encore été enregistrée dans le pays, bien qu'une  certaine production locale doive bientôt commencer. Les importations passent  principalement par le Kenya et la Tanzanie.

 

Population (2019)

44.27 M

Tanzanie


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'approvisionnement total en énergie  primaire était de 20 243 ktep. La ressource énergétique de la biomasse, qui comprend  le bois de chauffage et le charbon de bois provenant des forêts naturelles et des 

plantations, représente plus de 78 % de la consommation totale d'énergie,  principalement en raison de l'utilisation traditionnelle dans le secteur résidentiel. Environ 94% de la biomasse est utilisée dans le secteur des ménages. Le gaz naturel,  l'hydroélectricité et le charbon sont les principales sources d'énergie commerciale du  pays. 

L'hydroélectricité est sensiblement une source majeure de production d'électricité. La  Tanzanie est un importateur net de produits pétroliers (3 078 ktep selon le bilan  énergétique 2020 de l'AFREC), qui constituent la totalité des importations de sources  d'énergie du pays.

 

Population (2019)

58.01 M

Soudan


Le bilan énergétique 2020 de l’AFREC montre que l'approvisionnement total en énergie  primaire du Soudan était de 19 172 ktep. L'électricité au Soudan est principalement  produite à partir de l'énergie hydraulique et la thermique fossile. Les ménages sont les  principaux consommateurs d'énergie au Soudan et la biomasse comme source d'énergie  contribue à 52% de la consommation finale totale. Ensuite, viennent les produits  pétroliers (38 %) et l'électricité (10 %). Le secteur le plus important qui consomme de  la biomasse est le secteur des ménages avec 88%, suivi du commerce et du secteur  public avec 9% et du secteur industriel avec 3%. La majeure partie de l'électricité 

produite au Soudan est utilisée dans le secteur des ménages (55%), le commerce et le  secteur public (21%), l'industrie (13%) et l'agriculture/la sylviculture (7%). Le bois de  chauffage, les déchets animaux, les résidus de cultures agricoles et les déchets  d'exploitation forestière sont utilisés par brûlage direct au Soudan depuis de nombreuses  années. Cependant, la plupart des forêts et de la couverture végétale du Soudan sont  concentrées dans sa région méridionale. Avec la séparation du Sud-Soudan en un  nouvel État en 2011, le Soudan a perdu 70 % de sa couverture végétale et est devenu  un pays semi-désertique. Le pétrole joue un rôle essentiel dans l'économie des deux  pays. Le pays est largement autosuffisant et capable d'exporter des produits pétroliers  raffinés et bruts. 

 

Population (2019)

42.81 M

Sud-Soudan


Le Sud-Soudan a obtenu son indépendance du Soudan en juillet 2011. La plupart de la  production pétrolière, ainsi que la couverture forestière, sont maintenant détenues par  le Soudan du Sud, laissant peu de choses à l'ancien Soudan, mais le pays est enclavé et  reste dépendant du Soudan car il doit utiliser les pipelines d'exportation et les  installations de traitement du Soudan. Début 2012, le Soudan du Sud a volontairement  arrêté toute sa production de pétrole en raison d'un différend avec le Soudan sur les frais  de transit du pétrole. Les ressources en biomasse sont les forêts, les déchets animaux,  les résidus agricoles et la canne à sucre au Soudan du Sud. La superficie totale des forêts  est estimée à 75 millions d'hectares au Sud-Soudan. La biomasse et la canne à sucre  n'ont pas encore été utilisées pour la production d'électricité. Les déchets animaux sous  forme de fumier sont estimés à 4,5 millions de tonnes par an au Sud-Soudan. Cependant,  les déchets animaux n'ont pas encore été utilisés pour la production de biogaz  (méthane). Le biogaz peut être utilisé pour l'éclairage des foyers Sud-Soudanais. Le  pétrole joue un rôle essentiel dans l'économie des deux pays. 

Selon le Fonds monétaire international (FMI), le pétrole représentait environ 57 % des  recettes publiques totales du Soudan et environ 78 % des recettes d'exportation en 2011,  tandis qu'il représentait environ 98 % des recettes publiques totales du Soudan du Sud  en 2011. Selon le FMI, les recettes pétrolières du Soudan ont considérablement diminué  après la sécession du Sud. 

Selon les estimations du FMI, le pétrole représentait 32 % des recettes d'exportation  totales et 30 % des recettes publiques totales du Soudan en 2012. Le bois de chauffage 

et le charbon de bois sont les sources d'énergie conventionnelles pour la plupart des  habitants du Soudan du Sud. Les estimations de la contribution du pétrole et du gaz au  mix de consommation énergétique du Soudan du Sud n'étaient pas facilement  disponibles en juillet 2012. L'approvisionnement total en énergie primaire de l'ancien  Soudan uni en 2018 (bilan énergétique 2020 de l’AFREC) était de 860 ktep. 

 

Population (2019)

11.06 M

Somalie


La Somalie a l'un des taux d'électrification les plus faibles d'Afrique. Elle a longtemps  compté sur la thermique fossile pour produire la totalité de son électricité en 2018 (bilan  énergétique 2020 de l'AFREC). 95 % de l'énergie consommée provient des  biocarburants et des déchets, suivie des produits pétroliers à 4 % et de l'électricité à 1  %. Les besoins énergétiques ruraux et urbains sont principalement basés sur le bois et  le charbon de bois, bien qu'il y ait une utilisation croissante de l'énergie à base de pétrole  dans les zones urbaines. Avec la croissance de l'urbanisation, combinée avec le retour  de la diaspora somalienne, les demandes énergétiques vont augmenter. Le pays dépend  fortement du pétrole importé pour la production d'électricité. L'approvisionnement total  en énergie primaire en 2018 était de 2 998 ktep. 

 

Population (2019)

15.44 M

Seychelles


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que, l'approvisionnement total en  énergie primaire (ATEP) était de 208 ktep et a été consommé comme suit : 65% pour  les produits pétroliers, 34% pour l'électricité, 1% pour les biocarburants et les déchets. Cela est principalement dû à la dépendance aux produits pétroliers pour la grande  majorité des besoins énergétiques, et indique la nécessité éventuelle de mesures de  gestion de la demande. 

Biomasse : Peu d'études ont été menées sur le potentiel de la biomasse aux Seychelles,  bien que des essais préliminaires aient été menés par le Biomass Technology Group,  avec un financement de la Banque mondiale, pour les gazéificateurs dans les  communautés rurales comme moyen d'électrification, avec des résultats prometteurs. 

 

Population (2019)

0.10 M

Rwanda


Les principales sources d'énergie pour la production d'électricité au Rwanda sont la  thermique fossile et l'hydroélectricité. Le bilan énergétique 2020 de l’AFREC montre  que la biomasse au Rwanda a contribué à 92% de sa consommation finale totale. La  plupart de cette biomasse est consommée dans le secteur des ménages (85%), suivi du  secteur du commerce et des services publics (15%). La plupart de l'électricité produite  au Rwanda est utilisée dans le secteur des ménages (59%), dans le secteur industriel  (33%) et dans le secteur commercial et public (8%). Le charbon de bois est la source la  plus utilisée dans les zones urbaines et fait partie des causes de la dégradation de  l'environnement. Le diesel reste le principal combustible pour l'autoproduction dans les  zones rurales, et pour l'approvisionnement d'urgence dans les zones urbaines. Le  kérosène est le principal combustible utilisé pour l'éclairage. Le carburant diesel est  importé et transporté par camion depuis le port tanzanien de Dar es Salaam

 

Population (2019)

12.63 M

Île Maurice


L'énergie de la biomasse à l’Île Maurice consiste principalement de bagasse, bois et de  charbon de bois. La bagasse est la ressource énergétique primaire la plus abondante et  elle est presque entièrement utilisée par l'industrie sucrière pour répondre à tous ses  besoins énergétiques en termes de chaleur et de cogénération

 

Population (2019)

1.27 M

Madagascar


The exploitation of forest resources provides wood and by-products that meet most households' energy needs. In the rural villages, firewood and charcoal are still being used as a fuel source, and this traditional fuel impacts the forest and the health of residents. Madagascar is a net oil importer. More than half of the electricity produced in Madagascar is derived from imported fuel. About 76% of the total final consumption of energy is utilize biofuels and waste. According to AFREC’s energy balance 2020 the total primary energy supply in 2018 was 8040ktoe. Biomass in the south has been identified as of a high potential for energy production. Sugar production is high, and bagasse co-generation is common.

Population (2019)

26.97 M

Kenya


Les taux d'électrification du Kenya ont augmenté au cours des dernières années,  atteignant jusqu'à 63% (indicateur d'efficacité énergétique 2019 de l'AFREC pour le  secteur résidentiel) et devenant l'un des plus élevés d'Afrique de l'Est.

Population (2019)

52.57 M

Éthiopie


Le secteur énergétique éthiopien est fortement tributaire de la biomasse, comme le bois  de chauffage, le charbon de bois, les résidus de culture et les excréments d'animaux. La  majeure partie de la consommation énergétique nationale est satisfaite par des sources  de biomasse. On estime que l'énergie de la biomasse représentait 85 % de la  consommation totale d'énergie nationale en 2018. La demande croissante d'énergie de  la biomasse ainsi que la demande accrue de production agricole ont entraîné une  pression accrue sur les ressources disponibles. Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC  montre un approvisionnement total en énergie primaire de 39165 ktep. Environ 82% de  la biomasse consommée en Ethiopie est utilisée dans le secteur des ménages, suivi par  le secteur commercial et public avec 18%. L'électricité produite principalement à partir  de sources hydroélectriques est surtout utilisée dans les secteurs industriel et résidentiel,  respectivement à 38% et 37%.

Population (2019)

112.08 M

Érythrée


Population (2019)

3.50 M

Djibouti


Les combustibles traditionnels issus de la biomasse, les produits pétroliers et l'électricité  occupent une place importante dans le bouquet énergétique du pays. Le bilan  énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'approvisionnement total en énergie primaire  en 2018 était de 457ktep. Djibouti ne dispose pas de sources naturelles de pétrole, de  gaz naturel, d'énergie hydraulique ou de charbon. Il n'y a pas de raffinerie de pétrole  dans le pays, et par conséquent, tous les produits pétroliers raffinés, y compris l'essence,  le carburéacteur et le kérosène, sont importés. Environ 70 % de la population vit dans  la capitale Djibouti-Ville, et 13 % dans des villes secondaires. Le kérosène est très  demandé pour les besoins domestiques tels que la cuisine, mais la volatilité des prix des  produits pétroliers le rend très cher. 

Biomasse : La majorité du pays étant semi-désertique, le potentiel de production  d'électricité à grande échelle à partir de la biomasse devrait être d'une faisabilité limitée.  Cependant, aucune évaluation formelle n'a encore été faite sur le potentiel de la  biomasse dans le pays. 

 

Population (2019)

0.97 M

Comores


L'approvisionnement total en énergie primaire des Comores en 2018 était de 259,2 ktep.  Par ailleurs, il existe deux principales sources d'énergie dans le pays : (a) La biomasse  végétale et ligneuse, environ 95% de la demande nationale, est utilisée pour les  ménages. Les autres sources d'énergie (électricité, gaz butane) ont une part négligeable  (2%). Il n'y a pas de raffinerie de pétrole dans le pays, et par conséquent, tous les  produits pétroliers, y compris l'essence, le carburéacteur et le kérosène, doivent être  importés, principalement de la Compagnie nationale de pétrole des Émirats, EAU.  Biomasse : Des plantes oléagineuses comme la noix de coco, le sésame, l'arachide et le  Jatropha curcas (arbre à noix de la Barbade) poussent aux Comores. 

Aucune étude approfondie n'a été menée sur ces oléagineux, à l'exception des noix de  coco séchées, qui sont transformées en huile pour la consommation locale. Des études  pourraient examiner l'utilisation de l'huile de pourghère à la place du diesel pour  alimenter les moteurs destinés à la préparation de la vanille et à la distillation des plantes  aromatiques, et pour remplacer le kérosène dans l'éclairage. Le bilan énergétique 2020  de l'AFREC montre que la consommation finale totale (CFT) du pays est dominée par  les biocarburants et les déchets, qui représentent 56%, suivis par les produits pétroliers  et l'électricité, respectivement 42% et 2%.

 

Population (2019)

0.85 M

Burundi


Le Burundi ne dispose pas de sources naturelles de pétrole, de gaz naturel ou de  charbon. Il n'y a pas d'opérations de raffinage du pétrole dans le pays. Tous les produits  pétroliers raffinés sont importés du Kenya et de la Tanzanie. Plus de 90% des besoins  énergétiques du Burundi sont couverts par la combustion du bois, du charbon de bois  ou de la tourbe. Le bois, consommé principalement pour la cuisson, est et sera encore  longtemps la principale source d'énergie pour les ménages ruraux ainsi que dans les  zones urbaines. 

La grande majorité de la population vit dans les zones rurales et consomme  principalement du bois comme combustible. Les statistiques AFREC 2020 montrent un  approvisionnement total en énergie primaire de 2 805 ktep avec 97% de biomasse et  3% de pétrole. Le bois de chauffe représente la grande majorité de la consommation  énergétique du Burundi. Cependant, la consommation potentielle de bois dans le pays  devrait nécessiter une production de 180 000 hectares, ce qui dépasse la couverture  forestière actuelle de 174 000 hectares, ce qui suggère la nécessité de réduire la  consommation et de mettre en place des programmes de reboisement. 

 

Population (2019)

11.53 M

Tunisie


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'approvisionnement total en énergie  primaire en Tunisie était de 10.590 ktep. Bien que la Tunisie dispose d'importantes  ressources en biomasse, l'utilisation énergétique de la biomasse est aujourd'hui  principalement destinée à la cuisson dans les zones rurales et dans certaines industries. 

En 2018, le pays a produit 1 990kt de pétrole brut. Et il a exporté 868kt de ce pétrole  brut. D'autre part, la Tunisie a produit 2 395 Mcm de gaz naturel et a procédé à  l'importation de 3 980Mcm dans le pays. La plus importante part de la consommation  finale totale était dominée par les produits pétroliers, avec 50 %. Ensuite, viennent le  gaz naturel (20%), l'électricité (12%) et les biocarburants et déchets (12%). La plupart  du gaz naturel est utilisé dans le secteur de l'industrie (58%), le reste étant utilisé par les  ménages (16%), le commerce et le secteur public (12%), les transports (12%) et  l'agriculture (2%).

 

Population (2019)

11.70 M

Maroc


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que, l'approvisionnement total en  énergie primaire en 2018 était de 17799ktep. Les sources d'énergie traditionnelles (bois,  charbon de bois et déchets végétaux) sont largement utilisées, notamment en milieu  rural, mais elles apparaissent dans le bilan énergétique national avec la part de 8%. 

Les sources de production d'électricité sont principalement d'origine thermique fossile.  Cependant, le Maroc a récemment diversifié son mix énergétique pour inclure  considérablement les sources d'énergie renouvelable solaire/éolienne en plus de 

l'énergie hydraulique qui contribue également à la production d'électricité.

 

Population (2019)

36.47 M

Mauritanie


La Mauritanie dépend également des produits pétroliers qui fournissent 68% de  l'électricité produite selon le bilan énergétique 2020 de l'AFREC. La deuxième source  de production d'électricité est l'énergie hydraulique qui représente 28% et l'énergie 

solaire 4% du total de l'électricité produite pour répondre aux besoins énergétiques  commerciaux du pays. Le principal produit pétrolier est le gazole, suivi du fioul et du  GPL (gaz de pétrole liquéfié). L'approvisionnement total en énergie primaire en 2018  était de 1760 ktep. De manière générale, la Mauritanie offre une grande variété de  ressources en biomasse. Autrefois, les déchets de culture (balle de riz, paille de riz, etc.)  étaient produits annuellement et offraient un potentiel énergétique d'environ 3,7 GWh.

 

Population (2019)

4.53 M

Libye


La Libye n'a pratiquement pas de rivières ni de couverture forestière et se compose à  plus de 90 % de désert ou de semi-désert. Le climat libyen varie de méditerranéen le  long de la côte à extrêmement sec dans le sud intérieur. Son potentiel de biomasse est  limité et les ressources sont faibles et ne peuvent être utilisées qu'à un niveau individuel 

comme source d'énergie. Il n'est pas adapté à la production d'énergie. Malgré ses riches  réserves de pétrole et de gaz, selon le bilan énergétique 2020 de l'AFREC, la Libye  importe certains produits pétroliers (13 058 ktep) comme l'essence en raison de la  vétusté de son secteur de raffinage. Cependant, la Libye est un exportateur net de  sources d'énergie avec une grande marge. Le total de pétrole brut produit en 2018 était  de 52 846 kt, et a exporté 46 805 kt la même année. Les exportations de gaz naturel au  cours de la même période ont été de 3 888 ktep. Le pays détenant les plus grandes  réserves de pétrole brut d'Afrique, le marché pétrolier national devrait rester axé sur les  exportations dans un avenir prévisible. L'approvisionnement total en énergie primaire  en 2018 était de 21 057 ktep. 

 

Population (2019)

6.78 M

Égypte


L'Égypte fait partie des 5 premiers producteurs et importateurs de pétrole brut en Afrique. Les statistiques de l'AFREC pour 2020 montrent que l'Égypte a produit jusqu'à  30 146 ktep de pétrole brut et a importé 6 671 ktep de pétrole brut. L'Égypte est  également en troisième position des producteurs de gaz naturel en Afrique, produisant  jusqu'à 44 239 millions de mètres cubes (MMC) de gaz naturel et exportant seulement  14 621 MMC. La plus grande partie de l'énergie renouvelable a été produite à partir de  sources hydroélectriques. La plupart de l'électricité a été consommée dans le secteur des  ménages, suivi de près par les secteurs de l'industrie et des communications et le secteur  public avec 42%, 27% et 26% respectivement. Le gaz naturel était surtout utilisé dans  l'industrie et pour des usages non énergétiques (45 % et 35 % respectivement). 

 

Population (2019)

100.39 M

Zambie


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que la biomasse était la ressource  énergétique dominante, en particulier dans les zones rurales, représentant environ 65%  de la consommation finale totale. La production totale d'énergie primaire a été  enregistrée à 10 599 ktep, provenant de sources d'énergie telles que le charbon, le  pétrole, la géothermie et l'hydroélectricité. Actuellement, les ressources énergétiques de  la biomasse comprennent les déchets organiques, les forêts naturelles et les cultures  énergétiques. Dans les zones rurales, la biomasse est consommée comme énergie  domestique. Le combustible bois est consommé sous forme de bois de chauffage dans  les zones rurales, tandis que dans les zones urbaines, il est consommé sous forme de  charbon de bois. La plupart de l'électricité est produite à partir de l'énergie hydraulique.  Les autres sources comprennent l'énergie fossile et, en plus, l'énergie solaire/éolienne.  La biomasse domine la part de la consommation finale totale avec 65%, suivie des  produits pétroliers avec 16%, de l'électricité avec 15% et du charbon avec 4%.

 

Population (2019)

17.86 M

Eswatini


L'approvisionnement total en énergie primaire en 2018 était de 1 499ktep dont  combustibles Renouvelables et déchets 49%, produits pétroliers 37%, charbon 2% et  électricité 12%. La majeure partie de la biomasse, en particulier le bois de chauffage, a  été utilisée dans le secteur industriel, représentant environ 55 % de la consommation  totale. La biomasse est non seulement le principal combustible des ménages, mais aussi  la principale source d'autoproduction d'électricité dans les industries du sucre, de la pâte  à papier et des scieries. Au cours des dix dernières années, l'augmentation de la  population a fait peser une lourde charge sur les bois et forêts indigènes du pays et, dans  certaines régions, les ressources en biomasse ont été mises sous pression. 

De plus en plus de zones boisées sont défrichées pour la production agricole et le  pâturage du bétail, alors que dans le même temps, la demande de bois de chauffage ne  diminue pas. Ces pénuries localisées ont un impact de plus en plus négatif sur les  communautés de ces régions. Les ménages doivent se déplacer de plus en plus loin pour  collecter du bois de chauffage. Cela a un impact immédiat sur les femmes et les enfants  des ménages qui sont souvent responsables de la collecte du bois de chauffage. Cette  déforestation a également un impact important sur l'environnement, avec une  augmentation de la désertification et de l'érosion des sols.

 

Population (2019)

1.15 M

Afrique du Sud


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'électricité de la Namibie est principalement  produite par l'hydroélectricité, qui représente 93% de l'électricité totale produite. Les autres sources  comprennent les énergies thermiques fossiles et les énergies solaire et éolienne, à des taux respectifs  de 4 % et 3 %. La Namibie possède l'une des plus grandes ressources d'uranium non seulement en  Afrique mais aussi dans le monde. Récemment, le gouvernement a manifesté son désir d'ajouter l'énergie nucléaire à son bouquet énergétique afin de rejoindre des pays comme l'Afrique du Sud. 

Les ressources de production de biomasse sont faibles en raison du désert du Kalahari qui recouvre  de vastes zones de la Namibie. L'utilisation de la biomasse dans le pays se limite généralement à  l'usage traditionnel des ménages ruraux. Le pays ne dispose d'aucune source naturelle de pétrole, de  charbon ou de gaz naturel. Il n'y a pas de raffinerie de pétrole et, par conséquent, tous les produits  pétroliers raffinés sont importés, ce qui représente 1 514 ktep. 

 

Population (2019)

58.56 M

Namibie


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que l'électricité de la Namibie est principalement  produite par l'hydroélectricité, qui représente 93% de l'électricité totale produite. Les autres sources  comprennent les énergies thermiques fossiles et les énergies solaire et éolienne, à des taux respectifs  de 4 % et 3 %. La Namibie possède l'une des plus grandes ressources d'uranium non seulement en  Afrique mais aussi dans le monde. Récemment, le gouvernement a manifesté son désir d'ajouter l'énergie nucléaire à son bouquet énergétique afin de rejoindre des pays comme l'Afrique du Sud. 

Les ressources de production de biomasse sont faibles en raison du désert du Kalahari qui recouvre  de vastes zones de la Namibie. L'utilisation de la biomasse dans le pays se limite généralement à  l'usage traditionnel des ménages ruraux. Le pays ne dispose d'aucune source naturelle de pétrole, de  charbon ou de gaz naturel. Il n'y a pas de raffinerie de pétrole et, par conséquent, tous les produits  pétroliers raffinés sont importés, ce qui représente 1 514 ktep. 

 

Population (2019)

2.49 M

Mozambique


L'énergie de la biomasse représente la majorité de l'énergie totale consommée par les ménages. Il est  prouvé que l'utilisation répandue et inefficace de la biomasse traditionnelle (bois de chauffage,  charbon de bois) entraîne une surexploitation des stocks forestiers dans certaines zones, notamment  autour des zones urbaines à forte concentration telles que Maputo et Beira, une dégradation de  l'environnement, des problèmes pour les utilisateurs finaux (pollution de l'air intérieur) et des  émissions élevées de CO2. Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que la part des  combustibles dans la consommation finale totale du pays se compose de 40 % de produits pétroliers,  36 % de biomasse (bois, charbon de bois et déchets animaux), 4 % de gaz naturel et 20 % d'électricité. 

 

 

Population (2019)

30.37 M

Malawi


Le bilan énergétique 2020 de l'AFREC montre que le bilan énergétique du Malawi est dominé par la  biomasse (bois de chauffage, charbon de bois, déchets agricoles et industriels), qui représente un  pourcentage important de l'approvisionnement total en énergie primaire (6 411 ktep). La demande  de bois de chauffage dépasse l'offre durable disponible et le déficit s'accroît chaque année. Le Malawi  ne dispose pas de sources naturelles de pétrole ou de gaz naturel. La diminution du stock sur pied  entraîne une réduction progressive de la biomasse exploitable. Le secteur des ménages consomme  environ 94 % de l'énergie de la biomasse et le reste est réparti entre les autres secteurs

Population (2019)

18.63 M

Lesotho


Le secteur énergétique du Lesotho est caractérisé par un faible niveau de consommation d'énergie provenant de sources commerciales (électricité, pétrole, charbon et gaz) avec un niveau élevé de consommation d'énergie provenant de sources de biomasse. Selon le bilan énergétique 2020 de l'AFREC, la majeure partie de l'électricité est consommée par les ménages (35 %) et par l'industrie (31 %) par rapport à la consommation totale d'électricité au Lesotho. Comme la plupart des pays d'Afrique sub-saharienne, la part des combustibles dans la consommation finale totale du Lesotho est dominée par les biocarburants et les déchets (57 %), suivis du pétrole (26 %), de l'électricité (7 %) et du charbon (7 %). Le bilan énergétique est dominé par les ressources énergétiques de la biomasse, ce qui est étroitement associé à la dégradation de l'environnement sous forme de déforestation et d'érosion des sols, un phénomène susceptible de se perpétuer jusqu'à ce que la technologie des énergies renouvelables devienne économiquement viable dans le pays.

Le profil énergétique du pays est caractérisé par une prédominance de l'énergie traditionnelle de la biomasse pour répondre aux besoins énergétiques des ménages ruraux et une forte dépendance au pétrole importé pour les besoins du secteur économique moderne. En conséquence, le pays est confronté à des défis liés à l'utilisation non durable des formes traditionnelles de biomasse et à l'exposition aux prix élevés et instables des importations de pétrole. Les ménages ruraux couvrent leurs besoins énergétiques principalement à partir de sources d'énergie issues de la biomasse (bois, arbustes, déchets de culture et fumier), complétées par de la paraffine. Les ménages urbains utilisent principalement la paraffine, complétée par la biomasse, le gaz et le charbon dans certaines zones. Le secteur résidentiel consomme plus de 90 % de la consommation totale de biocarburants et de déchets du pays.

Population (2019)

2.13 M

Botswana


La production d'énergie au Botswana a toujours été assurée par le charbon, le pétrole et la biomasse. Ces sources ont été produites à parts presque égales depuis 2000. La biomasse représente la plus importante part de la TFC avec 45 %, suivie de près par le pétrole avec 42 %. Le Botswana est l'un des pays d'Afrique où la part de la consommation de biomasse dans le secteur des ménages est la plus importante (près de 92 %). L'électricité est consommée principalement dans le secteur de l'industrie (33%), suivi par le secteur des communications et des services publics (27%) et le secteur des ménages (30%).

Le Botswana possède des réserves de charbon estimées à 212,8 milliards de tonnes métriques réparties sur plusieurs sites, mais seules les réserves de Morupule sont exploitées pour la production d'électricité. La production d'électricité a été dominée par une dépendance excessive à l'égard du charbon en tant que source d'énergie primaire, principalement en raison de son abondance et de sa prétendue rentabilité. La majeure partie de l'énergie électrique est produite thermiquement dans des installations gérées par la Botswana Power Corporation (BPC), une entreprise publique créée en 1970. Il s'agit d'un monopole d'État à intégration verticale qui fournit la majeure partie de l'électricité du pays, notamment dans les zones urbaines. Dans le reste du pays, on estime que les générateurs diesel fournissent plus de 20 MW d'énergie aux villages, écoles rurales, hôpitaux, postes de police et prisons.

Le GPL gagne progressivement en popularité dans les foyers à faibles revenus en raison de sa commodité et de la rareté localisée du bois de chauffage. La capacité électrique totale installée (2006) est de 0,13 GW pour la production thermique (100% charbon). En 2008, 80% de l'électricité du Botswana est importée de l'Eskom d'Afrique du Sud, sinon de la Zambie et du Zimbabwe. Tous les besoins en pétrole raffiné du Botswana sont fournis par l'Afrique du Sud, à l'exception d'un petit approvisionnement de la partie occidentale du pays par la Namibie.

Population (2019)

2.30 M

Angola


L'Angola se classe au deuxième rang des producteurs de pétrole brut et également au deuxième rang des pays exportateurs de pétrole brut en Afrique, selon les statistiques AFREC 2020. En 2018, l'Angola a produit à hauteur de 69 366 ktep de pétrole brut et a exporté à hauteur de 93,5% de cette production. Cela l'a également placé dans le top 5 des pays producteurs de gaz naturel en Afrique avec un record de près de 4 783 ktep de gaz naturel produit et 85,5% de sa production a été exportée la même année. L'approvisionnement total en énergie primaire en 2018 a été de 10953 ktep. La production d'électricité a augmenté régulièrement entre 2000 et 2018, les principales sources de production d'électricité étant l'hydroélectricité et le thermique fossile (79 % et 21 % respectivement).

L'Angola est appelé à devenir le plus grand producteur de pétrole brut d'Afrique australe, mais il a également jeté les bases du développement durable des énergies renouvelables, grâce à des investissements et des mesures de soutien. L'Angola dispose d'un potentiel de production hydroélectrique particulièrement important, qui reste sous- utilisé.

La principale source d'énergie à usage résidentiel est la biomasse traditionnelle (bois de chauffage et charbon de bois). Environ 85 % des Angolais ont recours à la biomasse pour satisfaire la plupart de leurs besoins énergétiques. Le bois de chauffage est surtout utilisé dans les régions rurales, tandis que le charbon de bois est préféré dans les zones périurbaines en raison de son pouvoir calorifique supérieur et de son poids de transport inférieur. La forêt naturelle est la ressource de biomasse la plus importante du pays.

Population (2019)

31.83 M

Population (2019)

0.22 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

2.21 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

33.77 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.17 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.14 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

0.28 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

5.380 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

2.33 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

22.39 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

2.80 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

2.36 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

19.90 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

2.17 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

7.77 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

122.88 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

6.22 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

5.12 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

19.91 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

1.36 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

8.13 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

17.47 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.55 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.34 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

12.52 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

86.79 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.57 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

15.05 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

30.21 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

19.18 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

21.09 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

15.95 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.61 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

11.80 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

4.36 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

3.80 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

13.35 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

25.88 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

2.50 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

18.16 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

10.94 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

8.21 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

2.50 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

43.9 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

3.87 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

57.80 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

55.84 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

41.18 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

203.93 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

44.27 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.83 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

24.12 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

25.50 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

17.01 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

30.49 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

58.01 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

1.05 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

15.09 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

20.29 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

18.27 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

56.23 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

42.81 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.75 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

19.471038 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

19.44 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

14.73 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

60.92 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

11.06 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.45 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

3.28 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.86 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.69 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

9.35 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

15.44 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.32 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

8.39 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

3.01 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

1.51 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

1.35 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

0.10 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

17.41 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

89.78 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.21 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.18 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

1.46 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

12.63 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.75 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

8.61 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

2.53 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

2.06 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

10.88 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

1.27 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

11.06 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

45.29 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

1.37 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

1.02 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

13.70 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

26.97 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.52 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

12.87 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

8.07 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

7.01 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

13.63 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

52.57 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

1.81 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

18.67 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

22.92 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

16.78 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

65.17 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

112.08 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.83 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

15.17 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

39.58 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

31.93 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

58.39 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

3.50 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.57 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

10.21 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.84 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.64 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

2.86 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

0.97 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

3.44 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

19.96 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.46 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.38 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

1.91 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

0.85 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

1.37 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

13.04 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.26 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.26 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

1.16 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

11.53 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.29 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

10.51 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

2.81 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

2.51 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

2.79 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

11.70 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

3.32 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

40.41 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

11.29 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

8.25 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

50.94 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

36.47 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

3.28 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

25.68 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

22.37 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

16.76 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

126.23 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

4.53 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

1.68 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

16.74 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

1.76 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

1.22 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

6.17 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

6.78 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

5.88 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

129.04 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

20.58 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

17.34 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

26.25 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

100.39 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

3.011 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

38.84 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

91.32 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

69.45 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

299.83 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

17.86 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

1.31 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

26.56 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

11.33 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

8.52 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

29.57 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

1.15 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

3.94 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

55.23 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

7.39 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

6.79 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

5.61 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

58.56 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

6.00 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

95.94 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

132.43 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

64.40 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

428.85 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

2.49 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

5.03 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

50.20 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

2.94 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

2.71 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

14.30 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

30.37 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.50 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

13.89 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

9.79 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

5.27 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

16.30 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

18.63 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

0.58 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

14.83 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

6.43 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

5.87 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

10.22 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

2.13 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

1.09 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

18.85 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

0.95 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

0.87 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

2.84 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

2.30 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

8.02 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

46.08 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

2.49 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

2.09 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

18.64 Mus$ 2010


Read More ->

Population (2019)

31.83 M


Read More ->

GDP/capita (2019)

2.71 kus$


Read More ->

Energy Consumption/Pop. (2018)

0 GJ/capita


Read More ->

Total Primary Energy Supply (2019)

11.08 Mtoe


Read More ->

Total Final Consumption (2019)

9.53 Mtoe


Read More ->

GDP (2019)

99.04 Mus$ 2010


Read More ->