À propos de la Commission africaine de l'énergie

La Commission africaine de l'énergie (AFREC) est une agence spécialisée dans l'énergie de l'Union africaine dont le mandat est défini dans la convention de l'AFREC. Le mandat de l'AFREC a été établi par les chefs d'État et de gouvernement africains en 2001, avec pour objectifs généraux de mener l'élaboration de politiques et de programmes énergétiques, de créer et d’actualiser en permanence les statistiques énergétiques africaines, de mobiliser un soutien technique et financier pour les États membres et de mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités.

Mandat

  • Élaborer des politiques, des stratégies et des plans de développement de l’énergie la base des priorités de développement de la sous-région, de la région et du continent et recommander leur mise en œuvre.
  • Concevoir, créer et actualiser une base de données continentale dans le domaine de l'énergie et favoriser la diffusion rapide des informations et l'échange d'informations entre les États membres et les communautés économiques régionales (CER).
  • Recommander et encourager le développement des ressources humaines dans le secteur de l'énergie, en particulier à travers la formation.
  • Mobiliser des ressources financières afin de fournir aux Etats membres et aux Communautés économiques régionales l’assistance nécessaire au développement de leur secteur énergétique ;
  • Encourager la recherche et le développement dans le secteur de l’énergie
  • Développer les échanges et transits commerciaux de biens et services énergétiques entre les États membres, en particulier en identifiant et en levant les obstacles;
  • Fournir une assistance technique aux Etats membres, aux Communautés économiques régionales et aux autres acteurs du secteur de l’énergie en Afrique ;
  • Recommander l’utilisation de normes et procédures communes en matière d’énergie ;
  • Mettre en place les mécanismes nécessaires pour l’exploitation et l’utilisation des ressources énergétiques du continent de manière optimale et dans un souci de complémentarité;
  • Harmoniser et rationaliser les programmes d’exploitation et d’utilisation de l’énergie;
  • Promouvoir, au sein des États membres, l’identification, l’adoption et l’application de mesures efficaces de prévention de la pollution de l’environnement en particulier dans les domaines de l’exploitation, du transport, du stockage, de la distribution et de l’utilisation des ressources en énergie du continent ainsi que la maîtrise des systèmes et mécanismes de fixation des prix et de tarification de l’énergie;
  • Encourager la création de valeur ajoutée sur les ressources énergétiques dans les Etats membres;
  • Aider au développement, à l’exploitation et à l’utilisation des sources d’énergie nouvelles et renouvelables ;
  • Fournir une assistance en ce qui concerne les études de faisabilité sur les projets énergétiques et leur impact négatif sur l’environnement ;
  • Entreprendre toute autre activité qui pourrait s’avérer nécessaire à la réalisation des objectifs susmentionnés.

Stratégie

En ce qui concerne le traitement des questions énergétiques fondamentales, le mandat de l'AFREC est mis en œuvre à travers six (6) principaux programmes/domaines thématiques qui font partie de sa nouvelle stratégie, à savoir :

a) Le système d’information énergétique africain (SIEA)

b) L’efficacité énergétique  

c) La bioénergie

d) Le pétrole et le gaz naturel

d) la transition énergétique

e) Le renforcement de capacité

Historique

L'AFREC a été créée par la décision AHG/Dec.167 (XXXVII) du 37ème Sommet des Chefs d'Etats et de Gouvernements africains de l'ancienne Organisation de l'Unité Africaine (OUA), aujourd’hui l’Union africaine (UA), tenu à Lusaka, Zambie, le 11 juillet 2001. Elle a été officiellement lancée par les Ministres de l'Union Africaine en charge de l'énergie lors de la réunion tenue du 15 au 17 février 2008 à Alger, Algérie, par la Déclaration d'Alger AU/EXP/EN/Decl. (III)

Lors de son treizième Conseil ordinaire tenu du 24 au 28 juin à Sharm El Sheikh, Égypte, le Conseil exécutif de l'Union africaine a approuvé la Déclaration d'Alger sur le lancement officiel de l'AFREC (décision EX.CL/Dec.432 (XIII)). À ce jour, quarante-six États membres ont signé la Convention, dont trente-cinq (35) l'ont ratifiée et déposée, tandis que la ratification des autres États membres est toujours en cours.

Structure de gouvernance

Afin d'assurer une mise en œuvre efficace de son mandat, l'AFREC est régie par une structure officielle telle que prévue dans la convention constitutive de l'AFREC. La structure de gouvernance est composée de la Conférence des Ministres qui est maintenant représentée par un Comité technique spécialisé (STC) sur les transports, les infrastructures transcontinentales et interrégionales, l'énergie et le tourisme (STC-TTIIET), le Conseil Exécutif, le Secrétariat et l’Organe Consultatif Technique.

La Conférence des ministres

La Conférence est l’autorité suprême de la Commission. Actuellement, son rôle est rempli par un Comité technique spécialisé (CTS) sur les transports, les infrastructures transcontinentales et interrégionales, l'énergie et le tourisme (STC-TTIIET), composé des ministres africains responsables de l'énergie, du transport, de l'infrastructure transcontinentale et interrégionale qui se réunissent en session ordinaire une fois tous les deux (2) ans. La principale fonction de la Conférence des ministres est de délibérer de la politique générale, d'approuver les programmes de travail et d'évaluer la mise en œuvre du travail de l'AFREC.

Conseil exécutif

Le Conseil exécutif de l'AFREC est composé de quinze (15) experts en énergie de haut niveau représentant les États membres, les communautés économiques régionales (CER) et les représentants des institutions panafricaines élus par la Conférence des ministres. Les nominations sont basées sur la représentation régionale et sont effectuées pour une période de deux ans. Le Conseil exécutif tient une réunion ordinaire par an au siège de la Commission ou dans tout État membre sur recommandation du Conseil. Le directeur exécutif de l'AFREC fait office de secrétaire du Conseil. Le Conseil rend compte à la Conférence.

Les fonctions du Conseil sont, entre autres, de préparer et de soumettre des programmes de travail provisoires, des études, des projets, des rapports périodiques sur les activités et le budget annuel de la Commission pour examen par la Conférence.

L’Organe consultatif technique

L’Organe consultatif technique de l'AFREC est un forum consultatif qui fournit des conseils et une assistance technique à l'AFREC sur les politiques, les programmes, les projets et les activités liées à l'énergie. L'organe consultatif technique est composé de représentants d'institutions panafricaines et d'institutions internationales sélectionnées.